Accueil








Plan du site

 
 
 La Base Médicamenteuse
 "Idéale"

   

La base médicamenteuse idéale devrait être :

  1. Universelle ( identique pour tous les médecins français)

  2. Fournie par l'Etat ( financée par un organisme public ou une structure commerciale .... le tout en articulation avec l'agence du médicament. 

  3. Régulièrement contrôlée et agréée  par un organisme indépendant et/ou des sociétés savantes , gage de qualité et d'indépendance ( l'organisme d'accréditation devra être indépendant de l'industrie pharmaceutique et aussi des caisses)

  4. Quasi exhaustivité (inutile de payer pour y figurer !)

  5. Intégrer les notions de SMR  (service médical rendu ) et d'ASMR (amélioration du Service médicale rendu)

  6. tout logiciel devra s'interfacer dessus ( si le médecin change de logiciel , les ordonnances de ses patients seront reprises sans problème par le nouveau logiciel , idem en cas de disparition du logiciel )

  7. En cas de problème de mise à jour ce n'est pas le professionnel qui serait responsable... puisqu'il utiliserait la base agréée ( obligation de moyen )

  8. Indépendante de l'industrie pharmaceutique : inutile de payer pour y figurer en bonne place

  9. Libellée en DCI si la prescription en DCI devient la prescription des médecins. (elle comprendrait le numéro de codage du médicament )

  10. Etre commune à celle des pharmaciens pour mieux communiquer avec eux

  11. Etant gratuite , elle sera en accès permanent et donc non bridée dans le temps comme cela est parfois constaté

Cette base unique serait le première pierre de la construction du logiciel médical du futur qui idéalement devra se présenter sous la forme de modules interconnectés et communicants  

 

retour-bleu.gif (1005 octets)

Sommaire Logiciels Médicaux

  La base médicamenteuse idéale

  Copies d'Ecran des  logiciels Médicaux leaders

  Prix des maintenances des principaux logiciels 
 

  Prescription en DCI L'avis de la revue Prescrire
 

  Télétransmission : tout savoir sur SV et les lecteurs de carte

Les parts de marché de Télétransmission chez les médecins Généralistes ... et chez les Spécialites

 
 
    Copyright  Dr Gilles PERRIN - 02/01/07